Informer pour une école de qualité

- Advertisement -

Rentrée académique 2023-2024 à l’INP-HB : les étudiants instruits sur l’entreprenariat jeune dans l’agro-industrie

608
Listen to this article

La cérémonie de la rentrée solennelle académique 2023-2024 de l’Institut national Polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB), couplée à l’inauguration de l’incubateur de transformation de fèves de cacao offert par la GIZ, l’Agence de coopération allemande, s’est tenue le lundi 18 septembre 2023 au sein de l’Institut à Yamoussoukro. Elle a été présidée par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Prof Adama Diawara, représenté par son directeur de cabinet adjoint, Djimbala Diakité.

La cérémonie, avec pour thème « Les clés de réussite de l’entreprenariat jeune dans l’agro-industrie », a eu lieu en présence du préfet de Yamoussoukro, Gando Coulibaly, de la représentante de l’ambassadeur de l’Allemagne, Stella Gaetani, de la représentante de la GIZ, Heike Herden, du directeur général de l’INP-HB, Moussa Diaby, de plusieurs officiels et des étudiants de l’Institut.

Selon le représentant du ministre Adama Diawara, le choix du thème s’est fait en vue de redéfinir les processus d’enseignement et d’apprentissage universitaire, afin de doter les jeunes des compétences nécessaires leur donnant ainsi d’autres possibilités de sorties professionnelles. « Chers étudiants, vous devez bien comprendre l’entrepreneuriat pour faire des choix professionnels éclairés (…), vous encourageant de ce fait à vous engager dans une activité indépendante et à lancer une entreprise comme voie de carrière si tel sera votre choix en fin de formation », a-t-il déclaré.

Djimbala Diakité a ainsi salué l’initiative et l’accompagnement de la GIZ à travers le projet « ProCIV » pour l’appui et l’aide inestimable à l’Institut et aux futurs apprenants par la mise en place d’un incubateur. À l’en croire, le vaste programme de réformes du système d’Enseignement supérieur et de recherche scientifique, entamé cette année, démontre de l’ambition du Gouvernement ivoirien de développer une politique entrepreneuriale, préalable au développement du technopôle. Pour le directeur général de l’INP-HB, bien que l’établissement forme à l’emploi avec des taux d’insertions très élevés (autour de 90% les six premiers mois), il se doit de se métamorphoser, en produisant des jeunes diplômés créateurs d’entreprises.

« C’est pour nous une manière de lutter contre la problématique du chômage », a-t-il dit. Dr Moussa Diaby a révélé des solutions mises en place pour booster l’entreprenariat au sein de l’Institut. Il a fait cas de laboratoires de fabrication (Fab lab) en électronique, agriculture, transformation agro, etc. Il a également fait part de l’existence d’un incubateur. Il y a aussi, a-t-il ajouté, un nouveau décret portant modification, attributions, organisation et fonctionnement de l’INP-HB qui institue le statut d’étudiant-entrepreneur.

Pour encourager les étudiants à s’engager au terme de leur formation dans l’agro-industrie, une conférence inaugurale a été présentée par Lamine Bakayoko, un ancien de l’Ecole supérieure d’Agronomie, qui s’est distingué dans le domaine de l’entreprenariat. Il a édifié les étudiants en leur prodiguant quelques clés de réussite. A la fin de la cérémonie, le représentant du ministre a procédé, sur le site nord de l’INP-HB, à l’inauguration de l’incubateur de transformation de fèves de cacao, mis en place grâce à l’appui de la GIZ.

Source: CICG

- Advertisement -