Informer pour une école de qualité

- Advertisement -

AG annuelle de la FIACU: bilan positif pour le président Any et son bureau exécutif

42

Sous le parrainage de Dakhallah Mohamed, président de la communauté libanaise, et d’Oumar Diop, chef de bureau de l’Unesco Abidjan, invité spécial, la Fédération ivoirienne des associations et clubs pour l’Unesco (FIACU) a organisé son assemblée générale annuelle. C’était le samedi 02 décembre 2023 à Abidjan, dans la commune de Yopougon.

Il s’agissait de faire le bilan de l’année et voir les perspectives. Le président du comité d’organisation s’est dit heureux de la tenue de cette rencontre qui permet d’apporter un jugement sur le travail effectué pendant un an. « Bien sûr que l’œuvre humaine n’est pas parfaite. Mais que cela se fasse dans la paix », a dit Mobohi Julien, président du comité d’organisation et vice-président de la FIACU.

M. Noël Kouassi est le conseiller technique du MENA, représentant la ministre Mariatou Koné.

Eloi Noël Kouassi, conseiller technique du ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, a dit qu’il y a des moments dans la vie des institutions où des familles, où tous s’arrêtent, où des membres se disposent à croiser leur regard sur le temps arrêté pour mieux voir. Et selon lui, la présente rencontre s’inscrit bien dans ce cadre.

« Après un an d’activités, il vous a semblé judicieux de vous retrouver ici pour ce que vous savez. Agir et rendre compte », a-t-il dit. Noël Kouassi a rendu un vibrant hommage à Any Bertin, président de la FIACU, pour la dynamique de sa démarche et pour la pertinence de ses choix.

Le président de la FIACU a profité de cette assemblée pour montrer l’importance de cette activité. Car selon Any Bertin, elle marque, non seulement, la rentrée des clubs et associations pour l’Unesco, mais aussi l’engagement de l’Unesco aux cotés des personnes défavorisées qui n’ont pas eu l’opportunité d’aller à l’école.

Chaude poignée de main entre le président Any Kouakou Bertin et le parrain.

C’était le lieu de faire le bilan à mi-parcours, d’adopter le programme et le budget annuel de la FIACU. Donner des orientations sur les priorités de cette organisation, sur la promotion des valeurs et idéaux de l’Unesco, sur la transformation des espaces d’alphabétisation.

« Nous avons décidé de mettre notre mandat sous le signe de la maturité institutionnelle de notre organisation et la confirmation de la place prépondérante qu’occupe la FIACU dans les domaines de l’éducation », a dit le président de la FIACU.

Quant au parrain, M. Dakhallah, qui était accompagné d’une forte délégation libanaise, il a indiqué être venus pour apporter leur soutien à leur partenaire privilégié qui est la FIACU. « Comme notre organisation la FIACU travaille dans le social, l’humanitaire, l’éducation et la diversité culturelle, au nom de la paix, une paix qui nous est tous très chère, et c’est au nom de cette paix que défend sans relâche que nous avons fait tous ces dons. Et nous envisageons en faire d’autres… », a dit le parrain.

Il a souhaité bonne Assemblée générale et bonne formation sur l’éducation pour tous et sur l’Objectif du développement durable 4 (ODD 4) aux membres de la FIACU. Au cours de cette Assemblée générale, l’EPT a été sanctionnée pour objectif non atteint.

Aussi, les animateurs des clubs Unesco ont bénéficié d’une formation au cours de cette Assemblée générale annuelle. Il faut préciser que plusieurs personnalités de l’Education nationale et de l’alphabétisation ainsi que des responsables des clubs Unesco étaient présents.

Antoine Kouakou

- Advertisement -