Informer pour une école de qualité

- Advertisement -

Ecoles vertes : Des institutrices, animatrices de clubs scolaires-santé et environnement, formées

149
Listen to this article

Dix-huit institutrices, animatrices de club scolaire de santé et environnement de 16 Directions régionales de l’Education nationale et de l’alphabétisation (DRENA) ont reçu une formation sur l’économie verte et le cadre de suivi évaluation. C’était le samedi 23 septembre 2023 à Bingerville, dans le Sud-Est, de la Région des lagunes. Cette formation s’inscrit dans la perspective d’un déploiement du projet éducatif dénommé « Ecole des institutrices pour le climat. »

Cette formation à la fois théorique et pratique a permis de les initier sur la création de potagers, le reboisement, les tris et recyclage de déchets papiers et cartons et la promotion de produits recyclés. Koffi ahou Beatrice, sous-directrice au Ministère de l’Environnement et du développement durable (MINEDD), qui animait la formation au sein du jardin botanique de Bingerville, a indiqué que l’objectif est de renforcer les connaissances des institutrices en matière de changement climatique et d’économie verte, devrait les outiller dans le projet de verdissage des écoles et la promotion d’emplois verts.

Afin de contribuer à l’avènement de la croissance verte. N’da Yao, consultant, s’est attelé à instruire les institutrices à la mise en place d’un cadre de suivi-évaluation et de rapportage des activités du projet dans leur école via des outils simplifiés mis à leur disposition. Dre Georgette Brou épse Coulibaly, directrice de la Direction l’égalité et de l’équité du genre (DEEG), a supervisé de bout en bout cette activité que sa direction coordonne de concert avec la Direction de la vie scolaire. Pour elle, tous ces efforts doivent contribuer à faire face à un défi majeur, celui de lutter contre les bouleversements climatiques observés partout dans le monde, aux conséquences dévastatrices.

« Madame le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Prof Mariatou Koné, me charge de vous mettre en mission dans vos DRENA respectives, celle de sensibiliser les élèves afin que ceux-ci deviennent des éco-citoyens », a-t-elle répété aux enseignantes. Mme Konan née Kouakou Akissi Léonie, institutrice à Bongouanou, et ses paires ont exprimé leur engagement à partager les connaissances et valeurs apprises aux élèves pour qu’ensemble, disent-elles, ils puissent mener le combat de la préservation de la nature.

Une phase pratique de mise en terre de pépinière, successivement exécuté par un technicien agricole de la fondation Grafica Ivoire et les participantes a mis fin à l’activité. Ce Projet « Ecole des institutrices pour le climat », rappelle-t-on, lancé en décembre 2022 à Boundiali, est un outil d’éducation à la culture environnementale de toute la communauté éducative.

Il a été initié en Côte d’Ivoire par la ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Mariatou Koné, dans le cadre du 10ème  anniversaire de l’université e5t au cours duquel elle a obtenu le prix « Coup de cœur » en présence de Mme Michèle Sabban, présidente du Fonds vert mondial. Les DRENA concernées par la première phase du projet sont : Daoukro, Aboisso, Abidjan, Boundiali, Bouaké 1 et 2, Man, Dimbokro, Korhogo, Bongouanou, Yamoussoukro, Bondoukou, Katiola, Odienné et Ferkessédougou.

Info: Sercom DEEG

- Advertisement -