L’UPGC de Korhogo fait le bilan de la violence faite aux enfants et aux jeunes en Côte d’Ivoire

Spread the love

L’amphi C de l’Université Peleforo Gon Coulibaly (UPGC) de Korhogo a abrité le jeudi 28 octobre 2021, un panel placé sous le thème : « La violence est-elle un acte d’éducation des enfants et des peuples ? ». Ce panel avait pour objectif la dissémination des résultats de l’enquête VACS (Violence Against Child Survey).

Selon le service de communication de l’UPGC, ce panel organisé par l’Université de Korhogo, s’est fait en lien avec le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant (MFFE), à  travers son programme national de prise en charge des orphelins et autres enfants rendus vulnérables du fait du Vih/Sida/PN-OEV. Les experts qui ont présenté les résultats, ont indiqué que les chiffres sont inquiétants en précisant que ceux-ci interpellent et invitent à une prise de conscience collective pour changer les habitudes et atteindre des résultats probants.

A travers cette cérémonie, les organisateurs ont voulu faire connaître les résultats de la recherche et faciliter leur utilisation pour des prises de décisions éclairées pouvant améliorer l’efficacité des interventions pour lutter contre les violences faites aux enfants et aux jeunes. Présent à ce panel, à l’ouverture comme à la clôture, le président de l’UPGC de Korhogo, Prof. Coulibaly Adama qui s’est réjoui de la qualité des échanges, a souhaité une synergie d’actions dans la mise en œuvre des résultats de cette enquête. Il a, également, invité la communauté universitaire à plus d’ardeur et d’abnégation dans la résolution des problèmes sociaux et surtout ceux liés aux violences faites aux enfants.

Il faut indiquer que cette activité s’inscrit dans le cadre de la restitution des travaux de l’enquête diligentée conjointement par le Ministère de la Famille, de la Femme et de l’Enfant et le gouvernement américain en 2018. Aussi en accord avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, ce panel à l’UPGC marque-t-il l’étape d’une mission itinérante de sensibilisation et de vulgarisation des résultats de cette enquête auprès des Universités Publiques de Côte d’Ivoire.

En plus de la présence du président de l’UPGC et de certains de ses proches collaborateurs, étaient également présents, le directeur régional du Ministère de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, M. YAPI, représentant madame la ministre Nassénéba Touré, de la représentante de la directrice du Programme national PN-OEV, Mme ASSI et sa délégation, des enseignants-chercheurs et chercheurs, des PAT et des étudiants.

Benoît Kadjo

Source : Sercom de l’UPGC.  

(Visited 66 times, 1 visits today)

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.